Catalogne en famille

Ah l’Espagne ! Son soleil omniprésent, ses tapas savoureuses et sa sangria rafraîchissante… Tant de bons souvenirs à partager.
Nous y avons passé presque 2 semaines avec les enfants et nous avons fait le choix de rester aux abords de la frontière française.
Pour tout vous dire, initialement, nous pensions partir à Séville donc très au sud de l’Espagne. Nous devions compter 16 h de route sans les pauses. Mais 1 mois et demi plus tôt, nous étions au Vietnam déjà accompagnés des enfants et nous avions déjà des trajets aller et retour de 16h chacun en avion. D’ailleurs, les petits filous avaient été adorables mais, justement,  nous ne voulions pas trop tirer sur la corde. On a été raisonnable et on a fait le choix de la Catalogne.

Pour notre première semaine, on a posé nos valises au camping Laguna à proximité de Rosas.
Mais je n’évoquerai pas Rosas ici car nous n’avons pas aimé cette ville. La plage n’est pas jolie (style sable de chantier), la ville n’a pas de charme bref pour nous elle n’a présenté aucun intérêt.

 

Cadaquès

Petit village paisible, Cadaquès  a des airs de carte postale avec ses bateaux au mouillage, son imposante église et sa petite plage charmante.
Nous avons pris beaucoup de plaisir à nous balader dans ses ruelles pavées et sinueuses.
L’ambiance y est tranquille. Les maisons aux façades blanches, les bougainvilliers à profusion qui s’emparent des balcons et la mer en fond créent un décor des plus séduisants.
Il faut dire que nous avons eu de la chance car la fréquentation était modérée.
Il paraît que le village se fait submerger par les touristes en période estivale ce qui doit retirer au charme et à la quiétude constaté lors de notre passage.

Après avoir déambulé et acheté nos cartes postales (non je n’ai pas 70 ans ! et oui, ça existe encore et ça fait même très plaisir à certaines personnes d’en recevoir hihi), la faim commence à se faire sentir.
Nous nous attablons à la terrasse de l’Estable située au bord de l’eau. D’ici, on a pour seule toile de fond, la mer et l’horizon. Magnifique ! De quoi être vraiment heureux et passer un super moment !
Et comme la beauté des lieux m’émoustille, je me lance et je goûte enfin la fameuse sangria : WWWOOUUUAAAHHH j’adore !! « Une deuxième svp ! » Non je plaisante, il faut que je sois en état de m’occuper des enfants…Ggrrhh. Bon je ne comprends pas pourquoi je suis passée à côté de ça pendant tant de temps mais je le rajoute sur la liste de mes « Ptits verres des vacances ».  Après avoir savouré nos tapas, nous avons embarqué pour une balade en mer.
Bon pour être honnête, ça ne cassait pas des briques comme on dit !
Mais ce qui compte c’est que Bee Boy était ravi. Nous avons malgré tout passé un agréable moment accompagné d’un équipage sympathique.

Tossa de Mar

Nous avons quitté notre camping pour aller plus au sud à environ 1h30 en voiture.
Tossa de Mar ne paie pas de mine en arrivant.
Nous installons nos affaires à l’hôtel Sant March et Bee boy découvre avec joie la piscine.
L’hôtel est bien tenu, l’accueil est cordial (sans plus) et notre chambre spacieuse. Son gros point fort c’est sa situation, à l’entrée de la vieille ville.
C’est ici que Tossa de Mar laisse entrevoir ses attributs.
Un dédale de petites rues piétonnes où se rassemblent boutiques et restaurants nous permet de penser que nous sommes au bon endroit. The place to bee vous savez ! Et sachant qu’on a marché trois minutes pour y arriver, c’est que du bonheur !

Il y a du monde c’est sûr, mais juste de quoi mettre l’ambiance et sentir que l’on est en vacances. Ahah, pour nous qui vivons en pleine campagne, la foule, le bruit, procurent tout de suite le sentiment d’être ailleurs (on se moque pas !).
Il suffit de s’enfoncer quelque peu dans les ruelles pour apercevoir la mer, la plage et ses jolis remparts où se cache un superbe petit bourg médiéval.
Dans le bourg, ça monte, ça descend, c’est tortueux, c’est fleuri bref c’est le bonheur !

Nous avons vraiment adoré Tossa ! L’atmosphère, le soleil, la mer et la beauté de cette petite cité médiévale les pieds dans l’eau. Sans parler de toutes ces petites merveilles culinaires avec lesquelles  on s’est régalé durant tout le séjour (le régime n’a été qu’un lointain souvenir !).
Décidément l’Espagne est pleine de surprise. Nous étions déjà amoureux de Barcelone et nous sommes heureux de constater que sur la côte certains villages ont su conserver tout le charme des petites villes balnéaires.
En famille, c’était parfait !

Périgord partie 2

DOMME

Encore l’un des plus Beaux Villages de France !
Situé au sud du Périgord Noir, à une dizaine de kilomètres de Sarlat, Domme est un petit village bourré de charme.
Il surplombe la vallée de la Dordogne du haut de sa falaise vertigineuse et nous offre une vue exceptionnelle sur la vallée. D’ici, on aperçoit également le village de la Roque-Gageac  visité plus tôt.
Bon, entre les biberons et les siestes de l’un et de l’autre, nous n’avons eu qu’une partie de l’après-midi à consacrer à Domme.

Par exemple, je sais qu’il est possible de visiter les sous-sols du village qui abritent une grotte naturelle où cohabitent stalactites et stalagmites.
Nous n’avons donc pas eu le temps d’y aller. Par contre, on en a profité pour s’adonner à une flânerie des plus agréables dans les ruelles et prendre un goûter en terrasse (le goûter chez nous c’est sacré !!).

Retour à la voiture, direction notre bungalow. Sébastien avait promis d’emmener Bee-Boy à la piscine couverte. Chose promise, chose due !

Ce soir, nous irons manger au restaurant Cabanoix et Châtaignes.

LE BUGUE SUR VEZERE

AQUARIUM DU PERIGORD NOIR

Périgord partie 2

Nous revoilà partis pour une journée de découverte et de promenade.
Pour faire plaisir à Bee-Boy et changer un peu, nous optons pour l’aquarium qui, d’ailleurs, n’abrite pas que des poissons puisqu’il y a également une section dédiée aux reptiles.
L’entrée n’est pas donnée, 12,20€/adultes et 8,70€ pour les enfants.

Quand bien même il est annoncé comme le plus grand aquarium d’eau douce en Europe, on en fait vite le tour et les installations ne sont pas exceptionnelles.
Ceci dit, les bassins extérieurs dédiés aux carpes sont agréables. La distribution de petites moules permet aux enfants (et aux grands enfants) de les nourrir directement en plongeant la main dans l’eau. Drôle de sensation !! La bouche de la carpe agit comme une ventouse et aspire énergiquement le petit mollusque volontairement coincé dans le creux de notre main. Plutôt amusant !

Nous avons pu observer des iguanes, des aligators et des serpents.
Petite animation avec d’énormes pythons à l’issue de laquelle nous pouvions les caresser. Moi, NON MERCI ! Par contre, le chéri et Bee-Boy s’en sont donné à cœur joie.

En bref, ce fut une petite sortie divertissante mais pas extraordinaire…

LE GOUFFRE DE PROUMEYSSAC

Pour cette avant dernière journée dans le Périgord, nous partons à la découverte du Gouffre de Proumeyssac.
L’entrée coûte 9,90€/adulte et 6,60€ pour les enfants de 4 à 15 ans. Comptez 45 minutes pour la visite.
Malgré le beau temps, nous prévoyons de quoi nous couvrir car on a entendu dire qu’il faisait frais à l’intérieur. En s’enfonçant dans le tunnel qui mène au gouffre, on sent effectivement la température baissée progressivement.
La visite se fait en groupe et nous avons de la chance car nous ne sommes pas trop nombreux !
Une fois arrivé, le guide nous demande à tous de nous approcher de la barrière. Frisson assurée pour la peureuse que je suis car on se retrouve contre une barrière à partir de laquelle il fait tout noir et d’où l’on ressent une sensation de vide.
Tout à coup, un superbe jeu de sons et lumières commence et fait découvrir l’immense voûte souterraine. C’est un spectacle grandiose ! Le genre d’endroit qui fait se sentir tout petit face à l’immensité et la beauté de la nature. C’est tellement agréable ce sentiment d’émerveillement.
Bee-Boy, qui n’était pas très rassuré au début, est désormais fasciné.
Quant à notre Babee-Girl, adepte de la prise de biberon dans des lieux insolites, elle n’a pas ratée cette occasion.
C’est donc les yeux fixés sur la multitude de cristallisations et le biberon dans la bouche qu’elle a admiré le spectacle.

Je fais le choix de ne pas mettre ici de photos car si certains d’entre vous ont l’occasion d’y aller, je ne voudrais pas gâcher l’effet de surprise.
J’espère que vous ne m’en voudrez pas…

Demain, nous plions bagages.

Le Périgord est une belle région ! Nous sommes ravis de notre séjour !

A très vite !!

Aujourd’hui, je vous propose de découvrir un petit bout de Périgord.

Le Périgord possède de multiples facettes sur le plan de la végétation, du relief et du climat. De ce fait, il est coutume de dire qu’il existe « plusieurs » Périgords, quatre pour être précis.

-Le Périgord VERT pour sa végétation
-Le Périgord BLANC pour ses falaises et son sol
-Le Périgord POURPRE en référence à la couleur de la vigne en automne
-Le Périgord NOIR pour le feuillage de ses arbres

C’est dans ce dernier que je vous emmène…

Pour la première fois depuis mes colonies de vacances (ça ne me rajeunit pas !), je m’apprête à faire du camping.
Il faut dire Sébastien en avait envie depuis longtemps et qu’il m’a venté tous les mérites du camping pour les enfants, la convivialité, etc.

Je me suis donc laissé tenter et nous avons opté pour un bungalow au Domaine Soleil-Plage (5 étoiles) à Vitrac.
Oui parce que, camping d’accord mais je voulais quand même m’assurer d’un certain confort sachant que nous séjournions avec Bee-Boy et BaBee Girl alors âgée de 2 mois.
Tout de suite, le cadre m’a plu !! Tout est calme et verdoyant, cette région risque de beaucoup nous plaire !!

LA ROQUE-GAGEAC

Classé parmi les plus beaux villages de France, la Roque-Gageac est saisissante.
Dès notre arrivée, l’engouement est général et Bee-Boy est impressionné par « la grosse montagne ».
En réalité, le village est coincé entre d’imposantes falaises et la Dordogne.
Ici, la nature est généreuse, tout est propice à la détente et la contemplation. Et pour en profiter, nous décidons de réserver nos billets pour embarquer à bord d’une des fameuses gabarres lors d’un prochain départ.
Pour ceux qui ne connaissent pas : la gabarre est un bateau en bois à fond plat autrefois utilisé pour le transport de marchandises le long de la Dordogne.

En attendant, nous nous sommes régalés avec les pizzas maison de Chez TOM.

La ballade est des plus agréables. A bord, notre guide nous fournit un tas d’informations intéressantes sans pour autant oublier d’offrir un moment de silence au groupe.
Bee-Boy, lui, gagne le droit de tenir la barre pendant un moment ce qui l’a beaucoup amusé !
Quant à Babee Girl, elle profiter du grand air périgourdin sur la Dordogne pour ouvrir les yeux et boire un biberon. L’occasion pour elle de contempler un peu ce nouveau décor.

Cette virée nous a donné l’idée de la visite de demain. Là-haut, perché sur la colline, le Château de Castelnaud nous fait de l’œil.
Les promesses de château fort, d’épée et de chevaliers comblent immédiatement Sébastien et Bee-Boy.
Une autre belle journée en perspective !

 

LE CHATEAU DE CASTELNAUD

Situé à Castelnaud la Chapelle, la forteresse médiévale domine la vallée de la Dordogne et nous offre un superbe panorama.
Pour se mériter, le château de Castelnaud exige d’emprunter de petites ruelles pentues. Nous troquons donc la poussette pour le port- bébé. Ce qui s’avèrera être un excellent choix !
Aux pieds du château, un petite boutique de souvenirs permet aux enfants de s’essayer au tir à l’arbalète. Bien entendu avec flèche en plastique et modèle réduit . Lais ce qui est sympa pour les grands, c’est qu’en cas de tir au centre de la cible, l’apéro est offert. Et chez nous, je suis la seule à boire !! (Avec modération entendu hihi).
Du coup, pendant que les garçons s’entrainent au tir à l’arc, maman teste quelques boissons aux noms évocateurs (la turlutte chocolat, le gratte-cul,..) qui serviront de cadeaux souvenirs pour la famille.
Bon soyons sérieux !
L’entrée au château nous a couté 9,60€ par adulte. Les enfants de moins de 10 ans bénéficient de l’accès gratuit.
L’avantage d’avoir des petits filous qui se lèvent tôt (trop tôt ! ggrrhhh) c’est qu’on est sur les lieux quasiment à l’ouverture du site et qu’il n’y a donc pas encore l’affluence de l’après-midi.
Quelques animations sont organisées, telles que la démonstration de tirs au trébuchet bien des petits « cours » de maniement de l’épée.
Avant d’entrer dans le château, nous avons pris le temps d’admirer les superbes points de vue qu’il offre.

C’est en entamant la visite à l’intérieur que nous avons compris qu’utiliser la poussette aurait été impossible.
Les escaliers sont étroits et abrupts et les marches sont très hautes.
Le Musée de la Guerre est intéressant. Nous avons particulièrement apprécié l’animation sons et lumières en arrivant dans l’une des pièces du château.
A vrai dire, nous n’avons pas l’habitude de faire beaucoup de visites lors de nos voyages mais celle-ci était vraiment chouette et Bee-Boy a passé un très bon moment.

Pour le déjeuner, nous nous sommes attablés à la terrasse de la Taverne du Château.
En plus d’être très pratique, puisque la terrasse est attenante à l’entrée du château, nous y avons très bien mangé.